Parlez-vous « spanglish » ?

Le spanglish, qui vient des mots spanish (espagnol) et english (anglais), est une nouvelle langue, ou dialecte, qui combine l’anglais et l’espagnol. Peu de recherches ont jusqu’ici été réalisées, mais on pense que ce langage est né et s’est développé au début des années 70 en Californie, au Texas, en Arizona et au Nouveau-Mexique, états dans laquelle la communauté hispanophone et la plus importante. Les États-Unis d’Amérique comptent aujourd’hui plus de 50 millions d’hispanophones et on estime que la moitié d’entre eux parle le spanglish.

Mais face à une langue qui se répand de plus en plus dans les médias ou les campagnes publicitaires, les avis divergent.

D’un côté, il y a les plus optimistes qui pensent que l’existence de cette langue, encore informelle, permet de faciliter la communication et donc l’intégration de toute la communauté hispanophone aux États-Unis. Selon Ilán Stavans, fervent défenseur du spanglish, ce dialecte n’affecte en rien l’anglais ou l’espagnol mais serait plutôt un moyen d’impulser l’apprentissage de la langue de Shakespeare. Il a d’ailleurs publié un ouvrage consacré au spanglish The Making of a New American Language publié en 2003 dans lequel il offre une traduction du premier chapitre de Don Quichote dans ce dialecte. Il donne également des cours de cette nouvelle langue à l’Université d’Amherst (US) et serait en train d’élaborer un dictionnaire.

D’un autre côté, on retrouve les réfractaires qui pensent, eux, que ce langage étouffe la beauté, la richesse et l’âme aussi bien de la langue anglaise que de la langue de Cervantes. On pense d’ailleurs à la Real Academia Española (équivalent de l’Académie française) qui a travers une vidéo intitulée Lengua madre solo hay una se moque vivement de l’utilisation du spanglish dans les campagnes publicitaires.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez regarder le film Spanglish dirigé par James L. Brooks qui traite ce sujet.

Petit dictionnaire du Spanglish

Watch out (attention) devient gauchau.
Average (moyen) devient averaje.
To lunch (déjeuner) devient lanchar.
To load (télécharger) devient lodear.
Please (s’il te/vous plait) devient plis.
To park (stationner) devient parquear.
To wrap (envelopper) devient drapear.
To text (envoyer un message) devient textear.
Tough (dur) devient tof.
Rent (louer) devient rentear.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous d’autres exemples pour compléter cette courte liste ?

Découvrez notre agence de traduction.