Pourquoi ne faut-il pas lésiner sur la qualité des traductions ?

Quel est le point commun entre traduction automatique et traduction de qualité ? Aucun. Trois raisons de choisir une agence de traduction digne de ce nom.

Aujourd’hui, grâce aux outils informatiques disponibles, n’importe qui peut « traduire » un texte. Pourtant, une traduction automatique diffère en bien des points d’une traduction de qualité : sérieux, correction, fiabilité… Trois raisons, entre autres, de choisir une agence de traduction digne de ce nom.

La traduction comme carte de visite

Un texte traduit parle de son traducteur, mais il parle aussi de son mandataire. Les défauts propres à un document traduit à la va-vite ou en amateur font toujours mauvaise figure. Une entreprise sérieuse pourra difficilement se cacher derrière des excuses du type « c’est la faute du traducteur » : l’agence de traduction, c’est vous qui l’engagez. Aussi, la qualité de son travail est-elle également de votre responsabilité. Dès lors, qu’il s’agisse d’un document à usage interne ou destiné à un client, à un fournisseur ou à toute autre entreprise tierce, le texte traduit est votre carte de visite.

Les risques du traducteur amateur ou pressé

Pour que cette « carte de visite » vous soit une bonne publicité, il vous faut un traducteur professionnel. Celui-ci doit avoir non seulement une connaissance parfaite des deux langues impliquées dans le processus, mais également un minimum de temps pour mener à bien sa tâche. Faute de connaissances ou de temps, apparaissent erreurs d’orthographe et de grammaire, tournures syntaxiques propres à la langue d’origine, approximation sémantiques, traces de traduction automatique… Or, tout le monde sait qu’un texte mal rédigé perd en lisibilité. Ne serait-ce qu’un défaut de ponctuation rend la lecture d’un courriel difficile, longue, fastidieuse, voire trompeuse. Cela se traduit, pour le lecteur, par une perte de temps, d’argent, de sens et d’énergie. Dans le domaine professionnel, cela s’apparente à une faute commerciale. La même chose vaut, a fortiori, pour une traduction.

L’importance pour la qualité de la traduction du domaine d’expertise

Mais une traduction de qualité ne se limite pas à transcrire la lettre d’un document. Le traducteur se doit d’être versé dans le domaine spécifique du texte à traduire. Ces connaissances lui permettront de rendre également l’esprit du texte. Par exemple, pour une traduction financière, à Paris comme ailleurs, un certain degré d’expertise en la matière est nécessaire. Ceci permet :

  • au traducteur de restituer, au-delà du mot à mot que donne un dictionnaire spécialisé, le sens du texte d’origine – de manière précise et intégrale.
  • d’éviter un autre danger – peut-être plus évident, mais non moins grave – que revêt une traduction au rabais : l’erreur de traduction.

Lorsque l’erreur de traduction provoque une perte de sens, voire un contre-sens, cela peut même devenir, dans certains cas, dangereux. S’il s’agit d’une traduction médicale, il est de première importance que la notice d’un appareil médical soit correctement traduite. De même pour une traduction juridique : vous ne voulez pas que votre contrat soit traduit à peu près. Mentionnons encore les cas des traductions de rapports financiers, de listes d’ingrédients, de spécifications techniques…

Pour toutes ces raisons, les services d’une agence de traduction de qualité, professionnelle et sérieuse sont, dans le monde globalisé qui est le nôtre, indispensables.

Découvrez nos services de traduction.