Les 10 commandements du traducteur freelance

Vous avez décidé de vous lancer dans la traduction en tant qu’indépendant? Ou bien vous rêvez de vous affranchir des trop nombreuses contraintes de certains projets? Voici les 10 commandements du traducteur freelance à afficher au dessus de votre ordinateur et à relire chaque matin avant de l’allumer.

1. Le moral toujours tu garderas

Les projets qui ne tombent pas, le stress de la deadline… Le quotidien d’un traducteur freelance professionnel est souvent parsemé d’embuches et votre humeur peut grandement influer sur votre travail. Accordez-vous des moments de détente, éteignez l’ordinateur et sortez faire un tour plutôt que de regarder les photos de vacances de vos amis sur Facebook ou l’actualité peu réjouissante du moment.

2. Dans ta bulle tu ne t’isoleras point

Coworking, terrasses de café, jardins publics… L’avantage d’être un prestataire de traduction freelance, c’est de pouvoir travailler d’où l’on veut, alors ne restez pas cloîtré chez-vous! Et si vous préférez rester à la maison à cause des intempéries, vous pouvez toujours échanger et partager des infos utiles sur les forums de traducteurs.

3. Pour Tom Cruise tu ne te prendras point

Refusez les projets impossibles, les 5000 mots à rendre dans deux heures. N’accumulez pas les projets que vous ne pourrez pas rendre à temps ou les traductions techniques pour lesquelles vous n’y connaissez pas grand-chose.

4. Ton travail tu ne bâcleras point

En plus de votre réputation, c’est aussi celle de votre client qui est en jeu. Bannissez les Google Translate et autres traducteurs automatiques douteux, vérifiez deux fois plutôt qu’une si vous  n’êtes pas sûr d’un terme, effectuez une dernière relecture à tête reposée pour les fautes d’orthographe.

5. Contre la procrastination tu lutteras

Votre poste de travail est un reflet de votre façon de travailler… Soyez organisé pour rester motivé les jours où des projets urgents tombent. Ne repoussez pas les tâches administratives, imposez-vous des heures dans la semaine pour faire votre comptabilité ou préparer vos factures par exemple.

6. Fidèle à l’auteur tu resteras

S’il est important de s’approprier un texte pour faire une traduction de qualité, vous devez rester fidèle au style et aux nuances utilisés par l’auteur pour retranscrire de façon adéquate ses idées et son message.

7. Pour des cacahuètes tu ne travailleras point

La concurrence est rude dans le monde de la traduction. L’internationalisation des échanges ou le développement des outils technologiques toujours plus performants en traduction poussent bon nombre de traducteurs à accepter des projets ridiculement rémunérés.

8. Tes sites de freelance tu actualiseras

N’attendez pas la fin d’un projet pour en trouver d’autres, anticipez! Il y a parfois des périodes creuses, notamment durant les vacances scolaires, profitez-en pour actualiser les sites de freelance sur lesquels vous êtes inscrit pour dégoter de nouveaux projets.

9. Les mauvais clients tu éviteras

Ceux qui ne payent pas en temps et en heure, ceux qui vous renvoient sans arrêt de nouvelles modifications, ou encore ceux qui ne savent pas expliquer clairement leurs besoins et qui vous font perdre un temps monstre… Sachez les identifier et les éviter!

10. Les bons clients tu chériras

A l’inverse, tâchez d’entretenir de bonnes relations avec les bons clients. Vous vous assurez ainsi de travailler dans un climat de confiance, sur des projets intéressants à long terme et sans vous soucier des mauvaises surprises en fin de mois.

Découvrez nos services de traduction professionnelle