Traduction urgente et traduction de qualité sont-elles compatibles ?

Traduction urgente et traduction de qualité vont-elles de paires lorsque le temps vient a manquer ?

Faire vite et bien : le défi constant de tout traducteur. Quand le délai n’est pas hier, c’est demain, au mieux lundi si le document est transmis un vendredi. Cependant, des traducteurs habitués à travailler avec des dates butoirs à très court terme garantissent-il toujours la qualité d’une traduction urgente ? Notre expérience nous démontre que non.

Une traduction urgente requiert non seulement une équipe de traducteurs professionnels expérimentés, mais aussi des chefs de projets chevronnés ainsi que des ressources informatiques de pointe.

Des traducteurs compétents

Commençons par une évidence : une bonne traduction n’est pas possible sans un bon traducteur. Les programmes de traduction automatique ont beau être en constante amélioration, ils ne peuvent remplacer le cerveau humain, seule garantie, à l’heure actuelle, d’un travail de qualité. Un bon traducteur est d’autant plus nécessaire que les délais sont courts. C’est là que sa parfaite connaissance du couple de langues ainsi que son expertise quant au domaine spécifique du document prennent toute leur importance. Une maîtrise parfaite du domaine financier est indispensable pour une traduction financière urgente. Précision, rapidité, fiabilité, tout cela n’est possible que si le travail est confié à un professionnel compétent.

Des chefs de projets expérimentés

Pour une traduction juridique urgente, par exemple, il se peut qu’un traducteur ne suffise pas – soit que le document soit trop long, soit que le délai soit trop court. C’est là qu’intervient le chef de projet. Il divise la masse de travail et la répartit entre plusieurs traducteurs. Le chef de projet expérimenté assure en outre la disponibilité et la compétence de ceux-ci, la cohésion de leurs efforts, la cohérence du résultat et le respect des engagements pris envers le client. Or, pour ce faire, il faut non seulement des ressources humaines de premier choix (tant en ce qui concerne les équipes de traducteurs pouvant être mobilisées à tout moment que les chefs de projet eux-mêmes), mais aussi des ressources informatiques.

Des ressources informatiques professionnelles

On confond souvent les logiciels d’aide à la traduction avec des programmes ou sites de traduction automatique. Les premiers ne remplacent en aucun cas le traducteur « humain ». Ils servent tout au plus à faciliter, optimiser, accélérer et homogénéiser son travail et ce plus particulièrement en situation d’urgence. Qu’il s’agisse d’une traduction de marketing urgente ou de tout autre travail, les outils d’aide à la traduction permettent de :

  • partager de longs documents afin d’y faire travailler plusieurs traducteurs simultanément ;
  • assurer la cohérence terminologique soit entre les différentes parties d’une même traduction, soit d’une traduction à l’autre d’un même client ;
  • tenir compte de glossaires spécifiques proposés par le client ;
  • offrir aux clients des tarifs prenant en compte les éventuelles répétitions dans un document ;
  • gérer des formats propriétaires (PowerPoint, Word, XPress, FrameMaker, PageMaker, etc.) et balisés (HTML, SGML, XML, etc.).

Pour toute traduction médicale urgente, ou  traduction de rapports financiers urgente ou encore d’autres travaux à brève échéance, combiner rapidité et qualité est donc possible. Travailler dans l’urgence requiert cependant, de la part de l’entreprise qui la propose, des ressources et compétences de haut niveau.

Découvrez notre bureau de traduction.