Traduction automatique : pourquoi les machines ne remplaceront-elles jamais les traducteurs humains ?

Quelles sont donc les complications et limites des systèmes de traduction automatique ? Ces systèmes peuvent-ils vraiment remplacer les traducteurs humains ? Découvrez les réponses à ces questions et bien d’autres encore dans cet article.

Le développement de logiciels de traduction automatique a grimpé ces dernières années, tentant d’offrir une solution rapide à un problème croissant. Les utilisateurs peuvent taper ce qu’ils veulent traduire dans une application ou parler directement dans un appareil d’interprétation automatique. Le résultat est obtenu instantanément dans la langue de leur choix.

En effet, la technologie basée sur l’intelligence artificielle continue de faire des progrès et des merveilles dans la création et le développement d’outils et machines qui aideront et changeront grandement l’industrie des services linguistiques. Quelles sont donc les complications et limites des systèmes de traduction automatique ? Ces systèmes peuvent-ils vraiment remplacer les traducteurs humains ? Découvrez les réponses à ces questions et bien d’autres encore dans cet article.

Traduction automatique contre traducteurs humains

Grâce à l’intelligence artificielle, des améliorations importantes ont récemment été apportées à la traduction automatique. Cependant, il a été prouvé à maintes reprises que l’on ne peut pas faire confiance aux machines pour produire des traductions complètes et précises. Chaque langue a beaucoup d’ambiguïtés, de nuances et de sens, ce qui rend les machines incapables de gérer ces tâches intellectuelles compliquées.

Voici de bonnes raisons pour comprendre pourquoi les machines ne pourraient jamais remplacer les traducteurs humains :

Respect du contexte

Les traductions automatiques ont tendance à faire des choix en termes de grammaire, de syntaxe et de mots qui peuvent compliquer ou complètement dévier le sens voulu. En plus de l’inexactitude, la traduction automatique ne peut traduire que mot à mot. Cela signifie qu’il n’y a aucun respect pour les émotions, les sentiments, le contexte ou les expressions qui ajoutent un sens et une compréhension sous-jacents au contenu. Bref, la traduction automatique manque de conscience de soi et de subtilité.

Expertise en langue maternelle

Les traducteurs humains professionnels ne traduiront que dans leur langue maternelle. Ce faisant, le traducteur sera en mesure d’ajuster le style du texte de façon à reproduire le ton, le sens et les nuances de cette langue. Une traduction humaine de haute qualité ne doit jamais sembler être une traduction. Vous pouvez la lire, la sentir et la comprendre comme si elle avait été initialement composée dans cette langue. Les nouveaux outils de l’IA (intelligence artificielle) ont été pensés pour aider les traducteurs. Par conséquent, ils sont loin d’être efficaces sans le travail du traducteur humain.

Connaissance du sujet

Donner du sens à un document technique ou juridique peut parfois être un défi qui implique un grand effort par le traducteur humain. De même, les textes scientifiques sont traités par des traducteurs humains spécialisés. Ceux-ci possèdent des compétences pertinentes et une expérience significative dans la traduction scientifique. Un traducteur humain peut s’assurer que tous les détails et anecdotes spécifiques au sujet ont été parfaitement conservés dans la version traduite, tandis que la traduction automatique ne sera pas en mesure d’imiter cette expertise. Le risque que le résultat final conduise à la confusion ou à des erreurs est donc élevé.

Créativité

Les machines de traduction automatique, qui sont des robots programmés par des humains, n’ont pas la capacité d’être créatives. La version traduite ne sera alors qu’une traduction littérale, mot à mot, du texte original. En revanche, les traducteurs professionnels sont également des rédacteurs qualifiés possédant de expérience dans l’élaboration de textes bien écrits et optimisés dans une langue qu’ils maitrisent. En l’absence de traduction exacte, un traducteur humain expérimenté utilisera naturellement ses compétences créatives de manière à trouver la phrase ou l’expression la plus pertinente et la plus appropriée afin de transmettre le sens voulu.

Sensibilité culturelle

Toutes aussi complexes que les langues, les cultures et les traditions qui sous-tendent chaque société dans le monde varient considérablement. En tant que locuteur natif, un traducteur humain sera en mesure d’adapter une traduction pour s’assurer qu’elle est culturellement acceptable et appropriée pour le public cible visé. Les éléments non pertinents, déroutants ou superflus doivent être modifiés et adaptés à la culture ciblée, ce que le traducteur automatique ne pourrait pas faire.

Conclusion

Les versions traduites automatiquement ne sont pas aussi précises que celles des traductions humaines. Cette incapacité à sentir et à comprendre pleinement l’essence d’une conversation est la raison principale pour laquelle la traduction automatique ne remplacera jamais la traduction humaine.

Les outils de traduction basés sur l’intelligence artificielle s’améliorent de jour en jour. Cependant, ils ont encore un long chemin à parcourir pour être comparés à la précision fournie par les traducteurs et interprètes humains.

Découvrez notre agence de traduction.