Quelle est la langue la plus heureuse ?

Existe-t-il des langues plus optimistes que d’autres ? Saviez-vous que les hispanophones sont les plus enclins à utiliser un langage positif ?

Les langues sont-elles plutôt positives ou négatives ? Quelle est la langue la plus heureuse ? Les mots changent-ils de connotation selon la langue ? Une étude récente répond à ces questions. Vous hésitez entre un cours de chinois et un cours d’espagnol ? Choisissez la langue la plus heureuse…

Les langues ont-elles une connotation, positive ou négative ?

Ce type d’étude se réalise depuis l’année 1969, lorsque des psychologues de l’Université de l’Illinois ont cherché à déterminer pour la première fois la positivité ou la négativité d’une langue. Selon leurs résultats, les locuteurs de toutes les langues ont tendance à favoriser l’utilisation de mots à connotation positive. L’échantillon de test ayant été jugé trop limité, ce résultat n’a jamais été considéré plus qu’une simple hypothèse. Un nom lui a cependant été donné : l’hypothèse Pollyana, du nom d’un roman d’Eleanor Porter dont le personnage principal est une fillette cherchant toujours à voir le côté positif des choses.

L’hypothèse de Pollyana est confirmée : nos langues sont positives

Cette année, une nouvelle étude a été réalisée à l’Université du Vermont. Peter Dodds, du programe Computational Story Lab a présenté les résultats préliminaires d’une étude menée sur 24 langues dans le monde. Pour chaque langue, 100 000 mots ont été retenus, et on a cherché à déterminer le pourcentage de mots positifs et négatifs. Cette nouvelle étude confirme l’hypothèse Pollyana : selon les chercheurs, les mots des langages humains présentent une inclination universelle à l’optimisme.

Quelle est la langue la plus heureuse ?

Mais les chercheurs en question n’en sont pas restés là. Ils ont également étudié 10 langues parmi les plus parlées dans le monde : l’anglais, l’espagnol, le français, l’allemand, le portugais, le coréen, le mandarin, le russe, l’arabe et l’indonésien. De ces langues, les 10 000 mots les plus utilisés ont été sélectionnés. Pour cette étude, ce ne sont pas les membres de l’équipe qui ont évalué les mots, mais 50 locuteurs natifs de chaque langue. Leur tâche consistait à noter chaque mot de 1 à 10 en fonction de leur connotation heureuse. Oui, vous avez bien compté, ça fait 5 millions d’évaluations ! Résultat ? Trois langues sont clairement plus heureuses que les sept autres : l’espagnol, le portugais brésilien et l’anglais, dans cet ordre. En queue de classement, le mandarin, s’il reste globalement heureux, n’en est pas moins la langue la moins heureuse des dix étudiées. Alors, si vous hésitez entre un cours d’anglais, un cours de portugais ou un cours de mandarin, voilà peut-être un critère nouveau pour faire pencher la balance…

Les mots changent-ils de connotation selon la langue ?

Si l’on s’attarde sur des mots en particulier et leur connotation dans les différentes langues, certaines différences ont de quoi surprendre :

  • le mot « cadeau » obtient une note de 7,72 en anglais et seulement 3,54 en allemand;
  • le mot « vide » est noté 3,36 en espagnol mais 7,3 en allemand;
  • le mot le plus malheureux du français est, selon cette étude, le mot « suicide », en espagnol « mort », en anglais « assassinat », en chinois « sida » et en arabe « cancer »;
  • à l’inverse, le mot le plus heureux est, en français comme en anglais, le mot « bonheur », en russe « heureux », tandis qu’en arabe il s’agit de « paradis ».

Découvrez notre sociéte de traduction.