Problèmes de la ponctuation chinoise

La ponctuation chinoise est une difficulté de plus qui s’ajoute à celles des traductions en chinois. Cultures Connection vous en offre une explication.

Les difficultés de traduction peuvent être de différents ordres : nuances sémantiques, tournures idiosyncratiques, jargon spécialisé, délais… Mais lorsqu’il s’agit de deux langues aussi différentes que le français et le chinois, toute sorte d’autres questions se présentent. La ponctuation chinoise, par exemple.

La ponctuation chinoise classique

Notons tout d’abord qu’en chinois la ponctuation n’a été introduite que tardivement. En prose classique, on utilise seulement :

  • La particule grammaticale 也 pour marquer la fin d’une phrase ;
  • Des symboles similaires au point et à la semi-virgule actuels pour indiquer les arrêts et pauses ;
  • De petits ronds, placés à la droite des caractères servant à mettre l’accent sur un caractère ou une partie de la proposition.

La ponctuation en chinois moderne

Ce n’est qu’au XXe siècle que la ponctuation commence à être utilisée en chinois : le premier texte imprimé recourant à la ponctuation moderne est中國哲學史大綱 de Hu Shi, datant de 1919. Les signes de ponctuation chinois sont ainsi une invention moderne, très largement inspirée de la ponctuation des langues occidentales.

L’organisation spatiale

Une des différences les plus évidentes entre les usages occidentaux et chinois des signes de ponctuation est l’organisation spatiale : les caractères du chinois s’inscrivent dans un quadrillage imaginaire où chaque marque (y compris la ponctuation) occupe le même espace. Les signes de ponctuation en chinois sont donc de pleine chasse (ils occupent le même espace qu’un caractère). Autre différence : certains signes de ponctuation peuvent subir une rotation de 90 degrés selon le sens de l’écriture (verticale ou horizontale).

Des signes similaires…

La virgule (逗号 / 逗號), le point-virgule (分号 / 分號), les deux-points (冒号 / 冒號), les points d’exclamation (叹号 / 嘆號) et d’interrogation (问号 / 問號) ainsi que les parenthèses (夹注号 / 夾注號) et le tiret cadratin (破折号 / 破折號) ont des graphies et des emplois similaires à ceux des langues occidentales.

… et des signes différents

Les autres signes de ponctuation, en revanche, diffèrent. Mentionnons-en quelques-uns :

  • Le point (句号 / 句號) est un petit cercle ;
  • Les guillemets (引号 / 引號) peuvent avoir une graphie à l’occidentale ou s’écrire「」ou encore『』;
  • La semi-virgule (顿号 / 頓號) marque une courte pause entre les mots lors d’une énumération ;
  • Le point médian (间隔号 / 間隔號) s’utilise pour séparer les mots dans un nom étranger, ainsi que le mois et la date ;
  • 《》et 〈〉(书名号 / 書名號) sont des marques de titres ;
  • Les points de suspension (省略号 / 省略號) sont au nombre de six ;
  • La marque de l’emphase (专名号 / 專名號) peut être horizontale ou verticale (__ ou ︳). Son usage est proche de la majuscule.

La ponctuation, un défi (de plus) pour les traductions en chinois !

Découvrez notre bureau de traduction.