Les polices de la langue en 6 exemples

L’usage du français est régit par l’Académie française. Quels sont ses équivalents dans le monde? Les académies linguistiques en Italie, Espagne, Pays-Bas.

L’Académie française, la Real Academia Española, l’Accademia della Crusca… et les quelques 120 autres académies linguistiques: les autorités incontournables, que ce soit pour les traductions assermentées ou les traductions techniques ou tout autre usage de la langue.

Les académies linguistiques, ces “polices de la langue” sont les autorités chargées de déterminer ce qui est correct et ce qui ne l’est pas dans l’usage d’une langue. Mais toutes n’ont pas la même origine, la même mission ou le même fonctionnement. Et certaines langues survivent sans un tel organisme. Petit tour d’horizon de la question…

Pour une traduction en italien, voyez l’Accademia della Crusca

L’académie linguistique la plus ancienne encore en fonctionnement serait la Accademia della Crusca, fondée en 1582 à Florence. A sa création, son objectif était de créer une langue officielle pour le pays: de par sa proximité du latin et sa “pureté”, c’est, de tous les dialectes qui étaient alors parlés dans la botte, le toscan qui a été choisi. Cependant, ce n’est qu’à partir de l’unification italienne, en 1861, que son utilisation devint massive.

Pour une traduction en français, référez-vous à l’Académie française

L’Académie française, fondée en 1635 par Richelieu. Sa mission? Selon le site de l’Académie française, il s’agissait de “constituer avec sagesse et économie une langue qui ne fût pas celle des spécialistes, des érudits, ni celle des corporations, qui eût la clarté et l’élégance qu’on accorde au latin, où ne fût pas accentué l’écart entre langue écrite et langue parlée, qui tînt enfin sa force de son double attachement à l’usage et à la norme”.

Pour une traduction en espagnol, fiez-vous à la RAE

Si l’Académie française a opté, au long de son histoire, pour un rôle plus normatif, la Real Academia Española, quant a elle, se distingue par une attitude plus ouverte aux changements et aux nouveautés. Faut-il voir en cela l’influence de la diversités des langues espagnoles parlées par un demi-milliard de personnes? La RAE, créée au XVIIIe siècle en réponse à l’apparition de son pendant français, assume cette différence en affirmant vouloir veiller “au bon usage et à l’unité d’une langue en permanente évolution et expansion”. Elle travaille en collaboration avec les 21 autres académies de la langue espagnole au sein de l’Association des académies de la langue espagnole.

Pour une traduction en néerlandais, consultez la Nederlandse Taalunie

Si la Accademia della Crusca, l’Académie française et la Real Academia Española sont des survivances de la Renaissance et des Lumières, la Nederlandse Taalunie, elle, est un pur produit contemporain: ce n’est en effet qu’en 1980 que cette institution a été fondée par les Pays-Bas. Sa mission est définie par un traité international, signé depuis par les autres pays où se parle la langue néérlandaise: la Flandre belge, le Surinam et les îles de St. Martin, Aruba et Curaçao. L’objectif de ce traité et de cette académie et de produire des politiques communes pour unifier la langue.

Pour une traduction en anglais ou en chinois… suivez l’usage!

Il existe cependant de nombreuses langues qui ne sont pas régies par des académies linguistiques: sur les 7 000 langues parlées dans le monde, seule 122 (selon Wikipedia) possédant leur propre police de la langue:

  • L’anglais est probablement l’exemple le plus célèbre de langue “libre”. Au nom de la liberté d’expression, toutes les tentatives pour créer une académie de l’anglais ont été repoussées.
  • Le cantonnais tel qu’il est parlé dans le sud de la Chine est une langue qui connaît une évolution lexicale extrêmement rapide, à tel point, dit-on, de provoquer des difficultés de compréhension entre les générations.

Découvrez notre agence de traduction.