Parlez-vous minion ? Les langues inventées pour le cinéma

Sindarin, Na’vi, Minion, Klington… Gros plan sur les langues inventées pour le cinéma, la télévision la littérature ou la bande-dessinée.

N’avez-vous jamais rêvé d’apprendre le Sindarin pour inviter Liv Tyler à boire un verre dans une taverne de la Terre du Milieu ou encore le na’vi pour apprendre à voler sur la planète Pandora ? En inventant de nouvelles langues pour donner vie à des univers fantastiques ou de science-fiction, les conlangers (créateurs de langues) ont la cote à Hollywood. En voici quelques exemples.

Les langues universelles

Avant de connaître le succès qu’on leur connaît grâce au cinéma ou la télévision, les premières langues « artificielles » étaient inventées dans une optique universelle pour que les hommes de tous horizons puissent communiquer entre eux. La première ayant rencontré un certain succès était le Volapük de J.M. Schleyer, un prêtre catholique allemand qui inventa ce dialecte suite à une révélation divine en 1880. Mais celle-ci fut supplantée rapidement en 1887 par l’Espéranto de L.L. Zamenhof, un mélange de français, d’italien, d’allemand, d’anglais et de russe, pratiqué encore aujourd’hui par des millions d’adeptes et enseigné dans certaines universités à travers le monde.

TlhIngan Hol Dajatlh’a’?

« Parlez-vous Klingon ? » C’est la langue fictive de la télévision la plus connue au monde, parlée par une race extraterrestre (et un certain Sheldon Cooper !) dans l’univers de fiction de Star-Trek. S’inspirant des langues amérindiennes, Marc Orkrand a élaboré un langage aux intonations gutturales biens spécifiques, utilisant des suffixes pour modifier le sens des mots. Ce qui n’empêche pas les « Trekkies » d’en apprendre l’alphabet et la grammaire pour rejoindre des clubs privés ou encore le Klingon Language Institute qui dispense un enseignement reconnu aux Etats-Unis.

Plus récemment, le Dothraki, ce langage guerrier de la série Games Of Thrones, semble en passe de réaliser le même exploit avec des adeptes de plus en plus nombreux.

Les plus élaborées

Pour son œuvre complète, la palme revient sans aucun doute à J.R.R Tolkien ! L’auteur de la trilogie du Seigneur des Anneaux et du Hobbit a inventé plus d’une dizaine de langues et autant d’alphabets. Chaque peuple de la Terre du Milieu possède donc son propre langage, vous avez le choix entre le Sindarin ou le Quenya pour les elfes, directement inspiré des sons et de la grammaire de la langue galloise, le Khuzdul pour les nains ou l’Adûnaic pour les hommes de Númenor.

Les mini(on)malistes

Pas besoin d’inventer tout un dictionnaire pour donner vie à des personnages au cinéma. Si notre enfance a été marqué par le langage délirant des Schtroumpfs de Peyo, quelques mots d’espagnol, de japonais ou encore de philippin ont suffi à Pierre Coffin pour doter les Minions, ces petits humanoïdes jaunes en culotte courte, d’une arme de séduction massive. Devant le succès planétaire des serviteurs du grand, moche et méchant Gru, un spin-off de leurs aventures leur a exclusivement été consacré au cinéma pour le plus grand bonheur des fans de Banana !

On observe finalement que ces langues inventées (ou construites) partagent de nombreuses caractéristiques comme un système d’écriture, un lexique, une grammaire, mais surtout une culture de référence.

Découvrez notre agence de traduction.