Le français aux Jeux Olympiques, première langue officielle ?

Sotchi, c’est fini et voici l’heure des bilans : les passionnés de sport pourront se réjouir de la belle prestation des sportifs français qui ont engrangé une quinzaine de médailles dont quatre en or. En revanche, pour la langue française, les résultats olympiques sont plutôt décevants. Hormis lors des cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux , la langue officielle du Comité international olympique – et ce depuis Pierre de Coubertin, créateur des Jeux olympiques- a perdu lors de cette édition 2014 une grande partie de  son rayonnement . « Le français s’est retrouvé doucement hors jeux » constate le journaliste Patrick Lafayette, qui a suivi les JO d’hiver pour la chaîne Eurosport.

La langue de Molière non seulement a été escamotée au profit de l’anglais lors de ces rencontres internationales mais  subit  aussi un travail de sape interne dans le vocabulaire sportif.  Consciente de l’invasion de l’anglais dans les différentes disciplines, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France avait donc concocté une petite brochure appelée « vous pouvez le dire en français… à Sotchi » qui avait pour ambition de montrer que le français est  « tout à fait prêt à exprimer les innovations qui marquent l’évolution des pratiques  sportives » et  qui rassemblait une cinquantaine de termes français relatifs aux sports olympiques d’hiver.

Voici quelques exemples de termes proposés, qui ont eu au moins l’avantage de faire sourire (à défaut de les convaincre de les utiliser)  « les sportifs, journalistes et traducteurs » invités  « à se les approprier, à les utiliser, et à contribuer ainsi à les divulguer et à faire vivre la langue française avec son temps ».

Planche artistique (de neige) au lieu de freestyle : Discipline de planche acrobatique de neige dans laquelle les sportifs exécutent des figures libres, lors de sauts pratiqués à l’aide de structures diverses utilisées comme tremplin.

Journal officiel du 26 novembre 2008

Planche de neige ou surf des neiges au lieu de snowboard, snowboarding : Planche de sport, généralement équipée de fixations pour les pieds, conçue pour permettre d’évoluer en position debout sur la neige ; par extension, la pratique sportive consistant à utiliser ce type de planche.

Journal officiel du 26 novembre 2008

Les langues officielles du Comité international olympique (CIO) sont le français et l’anglais (dans cet ordre). A toutes les sessions, une interprétation simultanée doit être fournie en français, anglais, allemand, espagnol, russe et arabe. En cas de divergence entre le texte français et le texte anglais de la charte olympique et de tout autre document du CIO, le texte français fera foi sauf disposition expresse écrite contraire.Article 23 de la Charte olympique

Découvrez notre agence de traduction