État des lieux du secteur de la traduction

En cette Journée internationale de la traduction 2021, nous vous proposons un panorama sur le secteur des services linguistiques. Avec de bonnes nouvelles à la clé !

Hausse des besoins en traduction

Commençons par la meilleure nouvelle, en cette Journée internationale de la traduction ! En 2021, l’emploi affiche une croissance régulière. Les perspectives d’emploi pour les prestataires de services de traduction sont encore meilleures qu’avant la pandémie, et ce dans le monde entier, mais surtout en Amérique du Nord, dans l’Union européenne et en Asie.

Les traductions dans les domaines du marketing, des logiciels informatiques, de l’éducation, du référencement SEO ou de la santé sont très demandées, sans oublier la traduction dans le secteur du tourisme. Suite à l’interruption de 2020, des sites touristiques soutenus par des villes, des régions et des pays, ainsi que des chaînes d’hôtel et des complexes touristiques, des campings ou encore des palais des congrès, ont rivalisé pour attirer les touristes et les visiteurs.

Des linguistes très pris

Il n’est pas rare d’entendre les traducteurs dire qu’ils sont submergés de travail. De même, les interprètes ne manquent pas d’activité, maintenant que les événements physiques sont de retour dans la plupart des pays, tandis que l’interprétation à distance (par téléphone ou via des plateformes de vidéoconférence) est toujours très prisée. Bon nombre de pays montrent des signes positifs de reprise économique et la tendance devrait donc se poursuivre.

Dans l’Union européenne, l’industrie des langues a été un peu moins touchée que les autres secteurs, les traducteurs s’en sortant avec de meilleurs résultats que les interprètes. Sans surprise, les activités audiovisuelles, notamment le sous-titrage et la voix-off, ont augmenté.

Les traducteurs et les localisateurs de jeux vidéo peuvent témoigner d’une bonne année. Depuis l’année dernière, les jeux vidéo constituent une distraction indispensable pour tous, à vrai dire plus que jamais. En conséquence, l’activité de localisation de jeux vidéo a été remarquable.

Des outils incontournables

Concernant les autres faits notables sur l’état actuel du secteur de la traduction, au cours des douze derniers mois, la reconnaissance automatique de la parole (RAP ou ASR) a fait les gros titres à plusieurs reprises. La reconnaissance automatique de la parole accélère le processus de transcription, car elle ne nécessite qu’un post-éditeur, ce qui accélère le processus de sous-titrage. Par ailleurs, la traduction automatique (TA) fait de plus en plus d’adeptes, y compris dans le domaine de la traduction audiovisuelle, car elle améliore la tâche de segmentation grâce aux connaissances acquises à partir des modèles de segmentation humains. Le processus de création des sous-titres est devenu plus facile et plus rapide. Enfin, de manière générale, la traduction automatique avec post-édition (MTPE) continue de s’imposer comme un outil qui gagne en popularité.

En résumé, les enquêtes menées dans le monde entier indiquent des attentes plutôt optimistes pour le reste de l’année 2021, puis pour l’année prochaine.

Bravo aux linguistes, en ce jour spécial ! Bonne journée internationale de la traduction !

Sources

– 2021 European Language Industry Survey (ELIS)

– Slator

– Nimdzi

– Globalization and Localization Association (GALA)