5 écueils à éviter pour que vos cours de langue en entreprise soient vraiment rentables

Les cours de langue en entreprise sont un investissement rentable mais prenez garde aux quelques écueils sur lesquels trop d’entre eux se sont échoués.

Investir dans la formation de votre capital humain est un bon calcul. Et sur le marché globalisé qui est le nôtre, les compétences linguistiques sont cruciales. Cependant, pour que cet investissement soit rentable, il faut éviter quelques écueils sur lesquels trop de cours de langue en entreprise se sont échoués.

1 – Le cours annulé

Le premier ennemi du professeur de langue en entreprise, c’est l’absentéisme. Cela est surtout vrai pour les cadres et les managers : plus les responsabilités sont hautes, plus la tentation est grande de faire passer toutes les autres obligations professionnelles avant les cours d’anglais, les cours d’italien ou les cours de chinois… Une réunion, un rapport à rendre, une préparation de voyage d’affaire ? On annule le cours de langue. Il devient alors impossible d’avoir le suivi nécessaire aux progrès de l’apprenant.

2 – Le cours à la petite semaine

Le manque de suivi est ainsi un des écueils qu’il convient d’éviter. Pour ce faire, il faut lutter contre l’absentéisme, mais aussi prévoir des plans de formation sur plusieurs années. L’apprentissage des langues est un processus de longue haleine dont la planification et le suivi sont cruciaux. Les changements de professeur ou d’institut sonnent trop souvent le glas des espoirs d’évolution linguistique de l’étudiant. De même, les changements de poste en interne ne devraient pas remettre en question la participation aux cours de langue.

3 – Le cours généraliste

La mise en place d’un cours d’espagnol, d’une cours de portugais ou d’un cours de français exige que les intervenants se mettent d’accord sur les objectifs et les contenus des cours. Une réunion tripartite devra donc avoir lieu entre les ressources humaines, les managers des employés visés par la formation et l’institut de langues. Là, on établira des objectifs pour les apprenants, qui seront de deux natures :

  • Maîtrise générale de la langue (capacités de compréhension et de production) ;
  • Développement de compétences linguistiques spécifiques aux besoins de l’employé et de l’entreprise.

Ce deuxième point est particulièrement important : il s’agit de s’assurer que la langue apprise sera utile dans le cadre professionnel de l’employé.

4 – Le cours de récréation

Ces objectifs devront être pris en compte par les professeurs lors de la préparation des programmes d’enseignement et des classes. Ils seront également testés par des examens effectués régulièrement. De cette manière, on pourra orienter les cours de langue vers sur des résultats. On évite ainsi deux dangers :

  • Que le cours ne dévie par trop de sa cible et devienne un cours de langue « général »
  • Que le cours soit un moment de récréation

5 – Le cours d’une heure par semaine

Enfin, pour vous assurer que votre investissement soit payant, il est important que la charge horaire soit suffisante. Vous aurez beau avoir le meilleur institut, le meilleur professeur, les meilleurs employés, une heure de classe par semaine n’a jamais permis à personne d’apprendre une langue. Deux heures est un minimum, quatre heures hebdomadaires sont recommandables.

En résumé, pour un investissement rentable dans les cours de langue en entreprise : du suivi, du sérieux et de la spécialisation !

Découvrez notre agence de traduction.