Vos traducteurs parlent-ils le Google ?

90 % des internautes préfèrent consulter un site dans leur langue. Fort de ce constat, vous avez pris votre courage à deux mains et avez décidé de vous lancer dans la traduction de votre site pour les atteindre. Mais avez-vous pensé à la traduction optimisée en référencement naturel ?

Localiser…

Si vous avez affaire à des professionnels de la traduction, vous avez probablement déjà intégré la notion de « localisation » de la traduction. En d’autres termes, vous savez maintenant que si votre marché est en Amérique latine plutôt qu’en Espagne, mieux vaut utiliser le vocabulaire argentin, chilien ou colombien, plutôt que celui d’Espagne. Par exemple, si vous êtes un groupe automobile, vous vendez des “coches” aux Espagnols, mais des “autos” aux Argentins, et des “carros” aux Colombiens et aux Mexicains.

…puis détecter dans le vocabulaire localisé les mots-clés les plus utilisés par vos prospects…

Mais au moment de rédiger, êtes-vous sûr de savoir comment s’expriment vos prospects ? Comment ils formulent leurs requêtes sur Google ? Quels sont les mots-clés de votre activité ? Avez-vous vérifié que votre traducteur le savait ?
Si la localisation est la première étape indispensable de votre adaptation au marché local, elle doit être suivie d’une vérification des principaux mots-clés utilisés par vos prospects. C’est la première étape du SEO (Search Engine Optimisation). Par exemple, vous êtes un prestataire de services et voulez traduire votre site en espagnol. Si vous ne savez pas que les espagnols utilisent 8 fois plus le mot “empresa” dans leur recherche web de prestataires et que vous mettez en avant votre qualité de “compañia”, vous raterez une grande partie de votre cible car Google indexera votre site pour ce mot “compañia” mais ne vous fera pas figurer dans les réponses associées à la requête “empresa”.
Utiliser les mêmes mots-clés que vos clients améliore les chances de votre site d’être identifié par Google au bon moment, de figurer en bonne place dans la page de réponse du moteur de recherche lorsque la majorité de vos prospects recherchent votre prestation. Si vous négligez cette étape, votre traduction sera certes localisée, mais comme Google n’indexera pas votre site sur le mot-clé principal, les internautes auront du mal à vous trouver.

…et enfin optimiser l’ensemble du site

Indispensable pour une traduction optimisée de votre contenu, la recherche de mots-clés vous permettra aussi d’optimiser l’ensemble de votre site en rédigeant au plus juste vos balises title, méta-descriptions, H1… Pour les plus ambitieux qui feraient conduire une recherche de mots-clés “exhaustive”, dans le but d’obtenir un panorama complet du marché, elle permettrait aussi de détecter des segments de marché très recherchés par vos prospects et que vous n’occupez pas encore, et de remodeler votre offre de service !
Pour vos traductions de site Web, assurez-vous que votre agence de traduction maîtrise aussi le SEO multilingue et au moment de choisir, posez-lui la question : parlez-vous le Google ?